Enfant pour tous?

Poster un commentaire

15/01/2013 par monwonderblog

Aujourd’hui, je dis ce que je pense. C’est risqué d’autant que le sujet pique un peu. Maintenant, c’est juste une opinion parmi tant d’autres.

J’ai été un peu choquée par des messages lus sur Twitter ou par des articles parus sur le Net. Pourquoi associe-t-on la manifestation de dimanche 12 janvier qui se voulait contre le « mariage pour tous » à un défilé homophobe? Ne peut-on pas avoir une opinion sur le mariage et le considérer uniquement entre un homme et une femme tout en respectant et en ne rejetant absolument pas les couples homosexuels? Ce n’est pas mon cas mais ça me choque de lire ça. Vraiment, je ne comprends pas.

Bien sur, et comme dans toute manifestation, il y a des extrêmes. Des gens qui profitent d’un rassemblement pour aller semer la pagaille. Malheureusement, ce sont toujours ces petits groupes isolés qui font parler d’eux. Les médias, les réseaux sociaux, Internet, tout ça accentue la moindre information pour au final la changer et la rendre souvent incomplète.

Non vraiment, je ne comprends pas pourquoi on associe la manifestation contre « le mariage pour tous » à une parade homophobe. Et pourquoi tant de personnes relaient ce raccourci « intellectuel ».

Comme j’ai écris que je disais ce que je pense, voici mon avis. Je ne dis pas qu’il vaut quoique ce soit, c’est juste mon opinion personnelle que je partage.

Ma première pensée à ce sujet a été que nous sommes tous « égaux en droits ». Alors pourquoi les hétérosexuels auraient droit au mariage et pas les homosexuels?

Pour ma part, je crois que le mariage pour tous est une évolution logique qui donne les mêmes droits à tous (même si dans bien d’autres domaines où l’égalité est proclamée, on est encore loin du compte, n’est-ce pas Mesdames…). Et non, ça ne nous mènera pas vers une société où les Hommes se marieront avec leur chien ou leur enfant (des tarés ceux qui pensent ça quand même).

Là où je suis un peu plus partagée c’est au sujet des enfants. Aïe, sujet hautement sensible. Qu’on le veuille ou non, depuis la création de la vie, la nature a décidé que pour faire un enfant, il faut un homme et une femme. Pas de discussion possible sur ce point là. Il est indispensable qu’un spermatozoïde, que seuls les hommes produisent, rencontre un ovule, que seules les femmes produisent. Ainsi, si un couple homosexuel souhaite avoir un enfant, il a comme solution: l’adoption ou la procréation médicalement assistée (PMA).

Concernant l’adoption, j’y suis favorable. Un enfant abandonné sera sans aucun doute plus heureux au sein d’une famille que seul dans un orphelinat. Qu’il soit adopté par un couple de jeune, de vieux, hétéro, homo, fan de Johnny, passionné par les fourmis, on s’en fiche, l’objectif est qu’un enfant soit accueilli dans une famille pour y recevoir de l’amour et vivre comme devraient avoir droit de vivre tous les enfants. Lorsqu’il sera en âge de comprendre, on lui expliquera d’où il vient et pourquoi ceux qu’il considère comme ses parents ne lui ressemblent pas physiquement.

Concernant la PMA, là c’est plus compliqué. En plus ça ne peut être égalitaire en fonction du sexe du couple.

Pour un couple de deux femmes, l’une d’elle pourra porter l’enfant. Le lien entre elle et son bébé, on le sait, est plus fort que tout. Mais ce bébé ne connaîtra pas son père. Un jour, il voudra peut-être savoir à qui il doit son goût pour la musique, pourquoi il a les yeux bleus ou simplement savoir à quoi ressemble l’homme qui lui a offert la vie. Bien sur on lui racontera une belle histoire, on lui parlera de l’amour très fort entre ses deux Mamans et que c’est de cet amour qu’il est venu au monde. Au final, il ne connaîtra peut-être jamais son « géniteur » sauf si c’est un homme très proche du couple qui a accepté d’être le père biologique d’un enfant qu’il ne pourra sans doute pas reconnaître. Alors bien sur on me dira que nombre d’enfants ne connaissent pas leur papa et le vivent sans doute pas si mal: grossesse non désirée mais menée à terme où le père s’en va, des femmes qui font un bébé toute seule, un « coup d’un soir »… Mais quand même, ça me dérange.

Maintenant, s’il s’agit d’un couple formés par deux hommes. Déjà, aucun des deux ne peut porter l’enfant, c’est un fait (!!). L’un ou l’autre pourra simplement donner son ADN à l’ovule qu’il aura fécondé. Donc cet enfant va grandir dans le ventre d’une femme qui ne sera que sa mère biologique ou encore peut-être une mère porteuse. Il en sera peut-être séparé à sa naissance pour retrouver ses Papas et a priori ne sera pas élevé par elle. Là aussi, il se peut que cette femme soit une très proche du couple mais elle devra sans doute se mettre un peu à l’écart du couple et de l’enfant qu’elle aura porté. Là aussi, on me répondra que les mères porteuses cela existe et qu’elles ont déjà fait le bonheur de parents qui ne pouvaient faire un enfant naturellement. N’empêche, ça me gêne toujours.

La solution pourrait être la naissance d’un nouveau modèle familial à 3 parents? Est-ce que ça marcherait? Personnellement j’en doute. Mais bon.

Ainsi, ce qui me gène dans la PMA c’est d’une part qu’un enfant n’ai pas le droit ou la possibilité de connaître son père ou sa mère biologique (et de grandir auprès de lui ou elle) et d’autre part que cela créé une nouvelle famille où les parents seraient 3 mais pas tout à fait quand même.

Je ne suis pas scientifique ou psychologue et je ne prétends pas détenir une vérité mais je me demande simplement comment un enfant peut réagir. Je me pose ces questions « est-ce qu’un enfant peut être heureux, peut se construire, sans connaître 100% de ses origines? »; « est-ce qu’une famille où il y a plus de deux parents peut fonctionner? », « est-ce qu’on pense au bien-être d’un enfant qui vivra dans une situation atypique? ».

Un enfant, pour bien grandir, a besoin d’amour. Les hommes, les femmes, on sait en donner autant. Mais je pense que cet enfant a également besoin de racines, de savoir d’où il vient, de pouvoir identifier qui est son père, qui est sa mère. Car ce sont bien d’eux qu’il provient, c’est bien d’eux dont il est le mélange. Ne connaître que 50% de son identité, est-ce suffisant?

Voilà. J’espère qu’on ne pensera pas que je suis homophobe. Car au risque de me poser des questions sur la légitimité pour un couple homosexuel d’avoir un enfant par PMA, on pourrait me répondre que je suis homophobe. Plus qu’un raccourci ça serait une déviation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :